Accueil Les animaux L’apprenti aviculteur

L’apprenti aviculteur

0
0
122
3086618429_1_7_DjRQAMSt

Lien en cliquant sur la photo

Un belge ayant vécu toute sa vie à Bruxelles en a soudain assez de la vie citadine. Il décide de déménager pour la campagne, et de devenir éleveur de poulets. Il trouve alors une jolie fermette à vendre pour pas trop cher. Il saute sur l’occasion et l’achète. Quelques jours plus tard, il reçoit la visite de son voisin immédiat, qui est, lui aussi éleveur de poulet :

- Vous savez, élever des poulets, de nos jours, ce n’est pas une mince affaire. Par solidarité, je vais vous prêter 1000 poulets pour vous aider à démarrer. Vous me les rendrez quand vous aurez assez d’argent devant vous.

Après l’avoir remercié, l’apprenti aviculteur rentre chez lui avec les poulets. Deux semaines plus tard, le voisin vient voir à quel stade en sont ses poulets. Le nouveau lui dit :

- Oh, ce n’est pas terrible. Tous les poulets sont morts !

Le voisin n’y croit pas et dit :

- Je n’ai jamais eu autant de perte sur mes poulets. Ils ont dû avoir un coup de chaleur. Allez, je vais vous en prêter 1000 autres.

Deux nouvelles semaines passent. Le voisin vient à nouveau aux nouvelles :

- Je ne sais pas si je dois vous le dire, mais vos 1000 poulets sont morts encore une fois. Il n’en reste plus un seul de vivant…

Le voisin incrédule demande :

- Mais qu’est-ce qui s’est passé ? Comment vous expliquez qu’ils soient tous morts ?

- Ben je ne suis pas encore sûr… Ou bien c’est parce que je les plante trop profond, ou bien c’est parce que je les plante trop serrés.

Un belge ayant vécu toute sa vie à Bruxelles en a soudain assez de la vie citadine. Il décide de déménager pour la campagne, et de devenir éleveur de poulets. Il trouve alors une jolie fermette à vendre pour pas trop cher. Il saute sur l’occasion et l’achète. Quelques jours plus tard, il reçoit la visite de son voisin immédiat, qui est, lui aussi éleveur de poulet :

- Vous savez, élever des poulets, de nos jours, ce n’est pas une mince affaire. Par solidarité, je vais vous prêter 1000 poulets pour vous aider à démarrer. Vous me les rendrez quand vous aurez assez d’argent devant vous.

Après l’avoir remercié, l’apprenti aviculteur rentre chez lui avec les poulets. Deux semaines plus tard, le voisin vient voir à quel stade en sont ses poulets. Le nouveau lui dit :

- Oh, ce n’est pas terrible. Tous les poulets sont morts !

Le voisin n’y croit pas et dit :

- Je n’ai jamais eu autant de perte sur mes poulets. Ils ont dû avoir un coup de chaleur. Allez, je vais vous en prêter 1000 autres.

Deux nouvelles semaines passent. Le voisin vient à nouveau aux nouvelles :

- Je ne sais pas si je dois vous le dire, mais vos 1000 poulets sont morts encore une fois. Il n’en reste plus un seul de vivant…

Le voisin incrédule demande :

 - Mais qu’est-ce qui s’est passé ? Comment vous expliquez qu’ils soient tous morts ?

- Ben je ne suis pas encore sûr… Ou bien c’est parce que je les plante trop profond, ou bien c’est parce que je les plante trop serrés.

 

  • Le pot-au-feu

    Au moment où l’on va fermer le cercueil, la veuve éplorée dit au croque-mort en lui glissa…
  • Chers amis…

    Mes bien chers frères, mes biens chères sœurs, après quelques « problèmes …
  • Humour vache…

    De tous les animaux de la Création, le dauphin est de loin le plus intelligent. Il est si …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Ah les femmes…

C’est l’histoire de cette jeune femme qui passe à la caisse d’un supermarché avec son peti…